Armin-Grunwald.jpg

On peut se demander si l'enregistrement numérique des contacts par Covid-19 est éthiquement responsable et opportun.

Armin Grunwald

Armin Grunwald a étudié la physique, les mathématiques et la philosophie. Il a obtenu son doctorat (Dr. rer. nat.) de l'Université de Cologne en 1987. Il a fait l’Habilitation avec venia legendi en philosophie en 1998 à l'Université de Marburg. Il a travaillé dans l'industrie (Software Engineering, 1987-1991), au Centre aérospatial allemand (1991-1995) et en tant que directeur adjoint de l'Académie européenne pour l'étude des conséquences du développement scientifique et technique (1996-1999). Depuis 1999, il dirige l'Institut d'évaluation des technologies et d'analyse des systèmes (ITAS) à l'Institut de technologie de Karlsruhe (KIT). Depuis 2002, il dirige également le bureau d'évaluation technologique du Bundestag allemand (TAB). Depuis 2007, il est également professeur d'éthique et de philosophie de la technologie au KIT. Il est membre de l'Académie allemande des sciences technologiques (Acatech) depuis 2009 et membre de la présidence d'Acatech depuis 2014. Il a été membre de la Commission des dépôts géologiques profonds (pour les déchets toxiques ou radioactifs) du Bundestag allemand de 2014 à 2016. Il a été membre de la Commission d'éthique de la Conduction Autonome et en Réseau par le Ministère Fédéral des Transports en 2016/2017. Il est président du Comité national de soutien à la recherche de dépôts géologiques profonds depuis 2020. Ses domaines de travail sont : Théorie et méthodologie de l'évaluation technologique, philosophie technologique, éthique technologique, développement durable. Auteur de Der unterlegene Mensch. Zur Zukunft der Menschheit angesichts von Algorithmen, Robotik und Künstlicher Intelligenz (Riva, 2018) (L'homme inférieur. Sur l'avenir de l'humanité face aux algorithmes, à la robotique et à l'intelligence artificielle).