Hourya-Bentouhami.jpg

Comment une politique ayant la conservation et la valorisation de la vie pour finalité peut devenir une politique ayant non seulement la maladie et la mort pour effet, mais également pour conditions ?

Hourya Bentouhami

Hourya Bentouhami est Maître de Conférence de philosophie à l'Université Toulouse II (France). Elle a publié de nombreux articles sur les perspectives postcoloniales du féminisme et de la théorie politique, couvrant un large éventail de sujets tels que l'identité, la culture, la reconnaissance, la désobéissance, la mémoire de l'esclavage et la justice réparatrice. Elle a contribué aux débats publics sur la migration, les minorités et la discrimination, la visibilité raciale, le genre, le sexisme et le racisme. Elle a été professeur invitée à la Columbia University et co-coordinatrice du Programme Mémoire de l'Esclavage dans les Amériques (Toulouse).En 2012, elle a participé au documentaire Notre monde, de Thomas Lacoste, dans lequel elle évoque le travail de femmes d'origine étrangère, qui, selon elle, sont discréditées et rendues invisibles par le pouvoir politique. Auteur de Le dépôt des armes. Non-violence et désobéissance civile (Presses Universitaires de France, 2015); Race, Cultures, Identités. Une approche féministe et postcoloniale (PUF, 2015); Critical Race Theory: une introduction aux grands textes fondateurs (avec Mathias Möschel Dalloz, 2017); “Political Phenomenology of the Veil” (in Race as Phenomena, Rowman and Littlefield, 2019)