Oliver-Schlaudt.jpg

Le néolibéralisme est une doctrine sociale qui nie les fondements élémentaires de la société.

Oliver Schlaudt

Oliver Schlaudt enseigne au Département de philosophie de l'Université de Heidelberg. Il a étudié la physique, puis a fait son doctorat et l'habilitation en philosophie. Il enseigne la philosophie à l'Université de Heidelberg, à l'UCF de Fribourg et à SciencesPo Paris (campus de Nancy). L'un des axes de ses recherches est la production et l'utilisation de nombres dans la science et le discours public. Son dernier livre, Die politischen Zahlen. Über Quantifizierung im Neoliberalismus (Les chiffres politiques. À propos de la quantification dans le néolibéralisme, Frankfurt a.M. : Klostermann, 2018), décrit comment les chiffres sont utilisés pour créer l'illusion d'objectivité, bien qu'en réalité ils véhiculent un message politique caché.

Il est l'auteur de Wirtschaft im Kontext. Eine Einführung in die Philosophie der Wirtschaftswissenschaften in Zeiten des Umbruchs (Rote Reihe 85. Vittorio Klostermann, Frankfurt a.M. 2016); Was ist empirische Wahrheit? Pragmatische Wahrheitstheorien zwischen Kritizismus und Naturalismus (Philosophische Abhandlungen Bd 107. Vittorio Klostermann, Frankfurt a.M. 2014); Messung als konkrete Handlung. Eine kritische Untersuchung über die Grundlagen der Bildung quantitativer Begriffe in den Naturwissenschaften (Königshausen und Neumann, Würzburg 2009); Afred Sohn-Rethel (1899-1990). Controverses autour d'un philosophe matérialiste / Kontroversen um einen materialistischen Philosophen (avec Françoise Willmann, Recherches germaniques, hors-série no. 15 / 2020, Presses Universitaires de Strasbourg).